C’est à quelques kilomètres à l’ouest d’AMIENS, à AUMONT précisément que Nicolas SANGNIER, éleveur de vaches blondes d’Aquitaine nous a donné rendez-vous pour découvrir son métier, et l’attention toute particulière accordée à ses vaches.

Pour nous accompagner dans ce vaste domaine de 267 ha de plaine au total rassemblant l’exploitation de Nicolas Sangnier et de Francis Pruvot (blé, colza, betteraves, graminées fourragères et surfaces fourragères), havre de paix et lieu de pâture  (8 mois de pâturage en moyenne par vache et par an selon le cahier des charges Label rouge) de ses jolies dames, notre guide n’est autre que Sébastien POCHOLLE notre boucher-traiteur qui a choisi depuis 1 an l’élevage de Nicolas Sangnier et Francis Pruvot pour s’approvisionner.

Ce fonctionnement en commun est gagnant surtout parce que les deux professionnels ont la même vision de l’élevage : «du travail bien fait, pour un produit de qualité.»

Un élevage fraichement estampillé Label rouge

L’élevage compte 80 vaches, 4 taureaux pour la reproduction, 80 veaux, et une vingtaine de génisses (jeunes vaches n’ayant pas encore eu de veau). L’élevage haut de gamme a reçu récemment la belle distinction de LABEL ROUGE. (voir glossaire). L’élevage avait déjà intégré depuis quelques années la filière Bleu Blanc Cœur -(voir glossaire).

L’activité dense (élevage et production de la nourriture) ont permis à Nicolas Sangnier et Francis Pruvot d’ embaucher un salarié à temps plein, aide précieuse pendant les semis et la récolte, mais aussi au quotidien pour la gestion du troupeau : tri des vaches, vaccinations, toujours disponible de jour comme de nuit, une véritable valeur ajoutée pour cette élevage.

Cette distinction récompense le travail de Monsieur Sangnier qui est très attentif à la nourriture de ses pensionnaires : des sous-produits ou pulpes de céréales sous forme de pellets, des sous-produits ou pulpes de betteraves également sous forme de pellets et du lin enrichi en oméga-3.

Obtenir le LABEL ROUGE, c’est répondre à un cahier des charges stricts : 80% de la nourriture consommée par les vaches doit être produite sur l’exploitation : foin, herbe…
Les Blondes d’Aquitaine ont à leur disposition une pâture très vaste dans laquelle elles peuvent s’ébrouer quand les beaux jours sont de retour, et se nourrir dès le mois d’avril.

Sébastien Pocholle, boucher attentif au bien-être animal

Sébastien Pocholle a reçu la distinction d’artisan en’OR (voir glossaire) en octobre 2020. Il a choisi de se fournir auprès de Monsieur Sangnier justement pour l’attention portée au bien-être animal, et pour le choix d’une alimentation unique et qualitative des vaches. La traçabilité des veaux dont les carnets de santé vétérinaires permettent de connaître la filiation garantit une totale transparence aux consommateurs.

Une qualité de viande incomparable avec une phase d’engraissage au lin riche en oméga-3 qui augmente la saveur de la viande et lui confère une marbrure reconnaissable dans la chair.
Sébastien Pocholle choisit ses vaches selon un critère bien défini : il scrute l’arrière-train de la vache – surtout la naissance de la queue de la vache – si un renflement se dessine et relève la queue de la vache, cela signifie que l’engraissage est parfait et que l’animal a une belle maturité, la viande en sera d’autant plus savoureuse.

La passion du métier de bouche comme moteur

Au-delà des labels et distinctions, ce qui est frappant c’est la passion qui anime Sébastien Pocholle, boucher, traiteur et charcutier (charcuterie entièrement faite maison) comme il aime à le rappeler. Ce travailleur forcené et fervent défenseur des métiers de bouche, met un point d’honneur à offrir aux consommateurs une viande de qualité et c’est cette recherche qui l’a conduit à coopérer avec Nicolas Sangnier depuis 1 an.
Nicolas Sangnier est lui aussi un travailleur acharné, de jour comme de nuit au service des blondes d’Aquitaine.
Les périodes de vêlage sont intenses, particulièrement en période de pleine lune, puisque lors de la dernière pleine lune, 3 vaches ont vêlé en même temps, obligeant Nicolas Sangnier a une attention constante de ses vaches.

Le circuit-court en chiffres clé
→ 23 km séparent l’élevage de Nicolas Sangnier de la boucherie de Sébastien Pocholle.
→ 3 jours maximum, c’est le délai entre le moment où la vache quitte l’élevage de Nicolas Sangnier pour arriver à la boucherie de Sébastien Pocholle (après une halte à l’abattoir)
→ 1 seule provenance de la viande, 100% Française.
C’est un exemple réussi de circuit-court et de coopération à une échelle locale.

Le consommateur a quant à lui la satisfaction de manger une viande saine et locale, une viande qui parcourt au total moins de 100km (aller abattoir, retour boucherie), préparée par un boucher passionné par son métier et reconnu de ses pairs.

Glossaire :
Artisan en’OR : Artisan en’Or est une certification remise à des artisans d’exception visant à valoriser les savoir-faire artisanaux des métiers de bouche de la région et à vous apporter un service de proximité de qualité.

LABEL ROUGE : Les animaux sont élevés dans le respect des cycles saisonnier : ils sont aux prés dès que le temps le permet (généralement d’avril à novembre) et à l’abri dans des bâtiments adaptés à leurs besoins lorsqu’il fait mauvais. Ils mangent principalement de l’herbe, du foin et de céréales produits à 80% sur l’exploitation.

BLEU BLANC CŒUR : Bleu-Blanc-Cœur est une association qui participe à une meilleure qualité alimentaire. Différents acteurs de la chaîne alimentaire, partageant cette valeur et répondant au cahier des charges Bleu-Blanc-Cœur, y sont rattachés. L’objectif: mieux nourrir l’humain. Lorsqu’un produit porte la mention Bleu-Blanc-Cœur cela signifie qu’il contient des oméga 3, un acide gras essentiel dont nous sommes généralement déficitaires.

sébastien Pocholle, boucher artisan en'ORnourriture blondes d'AquitaineNicolas Sangnier éleveur Label Rouge

Nos dernières actualités

Lien vers

25.10.2021 - Place-Ô-Marché

Rencontre avec Paul Caby, quand le métier d’éleveur et de boucher riment avec simplicité

Paul Caby est un jeune éleveur de 25 ans, passionné par son métier, il est également boucher. grâce à cette double compétence, la boucherie de Paul Caby Au bout de l'élevage prône le circuit-court, l'authenticité et la transparence nécessaire à la relation client.

Lire la suite
Lien vers

25.10.2021 - Place-Ô-Marché

Les halles Place-Ô-Marché restent ouvertes pendant le confinement.

Lire la suite
Lien vers

25.10.2021 - Place-Ô-Marché

Ouverture Place-Ô-Marché Valenciennes le 15 octobre

Poissonnerie CAZEEL, Boucherie Au bout de l'élevage, FORTEZA Primeur

Lire la suite